En se baladant

D’un jardin à l’autre

En partenariat avec le Musée d’Art Contemporain de Lyon et dans le cadre du festival national Rendez-vous aux jardins, Philosoph’Art a proposé les 6 et 7 juin 2015 une balade philosophique autour des notions de nature et de culture. Entre le musée et le parc de la Tête d’Or, il était intéressant de faire dialoguer ces deux concepts !

Il s’agissait de dépasser ensemble cette opposition canonique en philosophie et d’interroger ce que l’on nomme « culturel » et « naturel ». Définir l’un et l’autre, c’est aussi mettre en question les antagonismes présupposés, et c’est ce dont nous avons pu discuter avec les participants de cette balade ! Voici un aperçu de nos interrogations lors de ce beau week-end de juin, proposées par Adélie et Miassa, nos deux intervenantes-philosophes.

image5La nature n’est-elle que ce qui est sauvage, brut et vierge de toute présence humaine ? Ceci est-il seulement à trouver ? Si l’on parle de « protection de la nature », c’est bien que l’on veut la préserver, la cultiver. Dans quel but ? Selon quels critères ?

De l’autre côté de la dialectique, nous avons ce mot « culture », qui demeure une notion vaste.

image6S’il désigne initialement l’univers agricole, il est aujourd’hui davantage associé aux activités humaines en général, et notamment aux œuvres d’arts et aux artistes. Ne mêle-t-il pas à la fois esprit et sensation, dans la mesure où il concerne la réflexion et le ressenti? La culture, n’est-ce pas mettre à distance de ce qui est d’abord immédiat, prendre conscience de ?

L’homme est naturellement un être de culture, car il perçoit autant son insertion dans un environnement que sa capacité à s’en distancier. Une tierce notion nous a permis de prolonger le lien entre nature et culture et entre la balade au parc et la visite de l’exposition d’Antoine Catala : le langage.

Merci à tous pour ces beaux moments de discussion libre !

Publicités